Un recruteur peut-il dresser une liste noire de candidats ?

Temps de lecture 4 minutes

J’ai vu certains recruteurs dire des choses assez dingues au cours des dernières années ! L’idée que les recruteurs pourraient réellement BLACKLISTER un candidat me met … un peu hors de moi.

Mais, laissez-moi vous expliquer pourquoi. Avant toute chose, regardons ensemble la définition de “liste noire”. Voici ce que dit Wikipedia :

Les recruteurs peuvent-ils dresser une “liste noire” ?
Pas nécessairement… mais voici ce qui pourrait arriver :

Les recruteurs peuvent enregistrer les conversations qu’ils ont avec les candidats. Donc – si un candidat insulte un recruteur, il est fort probable que cela soit enregistré dans l’ATS et que les futurs recruteurs puissent le lire.

Bien sûr, les recruteurs ont AUSSI le pouvoir de décider avec qui ils veulent travailler et de le soumettre aux responsables du recrutement. Il ne serait pas TRÈS INÉTHIQUE de ne pas soumettre un candidat uniquement parce que vous ne l’aimez pas. Il serait RAISONNABLE de ne pas soumettre un candidat en raison de comportements répétés et très problématiques.

Mais, voyons ce que dit la CNIL sur la question de fichiers d’exclusion :

« Dans le cadre du recrutement, certains traitements sont susceptibles d’exclure les candidats à un emploi en raison de leurs expériences passées. Ces fichiers d’exclusions, ou listes noires, peuvent engendrer des conséquences importantes pour les candidats et leur utilisation doit donc être soumise à des garanties strictes. Le recruteur devra notamment s’assurer que la mise en œuvre d’une liste d’exclusion repose sur une base légale. Mais aussi que des critères d’inscription objectifs sont établis et que l’information est correctement délivrée aux personnes concernées. Que les données qui y figurent sont limitées au strict nécessaire et conservées pour une durée bien limitée.»

« L’inscription d’une personne dans le fichier doit donc reposer sur des motifs objectifs opposables à la personne concernée. Elle doit faire abstraction de tout jugement de valeur ou d’appréciation subjective. Enfin, elle doit représentée un certain niveau de gravité : le caractère réitéré d’un comportement fautif ou une sanction disciplinaire pourront ainsi, par exemple, motiver une inscription. »

La mise en place d’une liste noire pour exclure du recrutement les anciens employés qui auraient été licenciés pour faute grave constitue une finalité déterminée, explicite et légitime. Cela repose sur des critères représentant un certain niveau de gravité.
La mise en place d’une liste d’exclusion pour exclure du recrutement les anciens candidats qui sont arrivés en retard à leur entretien ou qui n’auraient pas fait bonne impression au recruteur ne constitue en revanche pas une finalité légitime. En effet, les critères d’inscription ne présentent pas une gravité suffisante.

En tout état de cause, les listes noires destinées à exclure du recrutement des candidats en raison notamment de leurs convictions religieuses, leurs opinions politiques, leur orientation sexuelle ou leur appartenance syndicale, ne sont pas conformes à la règlementation et sont proscrites.

Pour en savoir plus sur, consultez Le guide du recrutement CNIL2023https://www.cnil.fr/fr/le-guide-du-recrutement

Je suis persuadée que la plupart des recruteurs est juste, réaliste et comprend la différence entre des points subjectifs et des comportements inappropriés.

Enfin, si un recruteur retient des préjugés personnels ou prend des décisions basées, sur autre chose que l’adéquation au poste, cela peut vraiment lui desservir.

En conclusion, NON, les recruteurs n’ont généralement pas l’autorité nécessaire pour mettre un candidat sur une “liste noire” pour quelque raison que ce soit. Mais, ils peuvent certainement enregistrer des données factuelles sur des comportements.

Pour finir, la règle d’or – traiter les autres comme vous voulez être traité – est toujours une bonne pratique, quel que soit le côté du recrutement où vous vous trouvez.

commentAIREs

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

JE LE VEUX MAINTENANT !

Le contexte économique actuel bouleverse le recrutement.
Recruter en temps de crise demande d'adapter ses pratiques sans pour autant perdre en efficacité.
Assurez-vous d'avoir les bons réflexes.

RECEVEZ LE GUIDE OFFERT

Recevez mes emails privés !

Chaque mois, recevez mes conseils exclusifs, mes decouvertes du moment, et une bonne dose de
bonne humeur !